Répertoire sur-mesure - deuxième groupe d'intervention

LE GREP #2

LE GREP #2

PARCOURS DU SPECTATEUR
TEXTES

 

PARCOURS DU SPECTATEUR

Le chantier de recherches

Lors du chantier de recherches, les chercheurs travaillent à l’inscription sur-mesure des parcours au sein du lieu investi. Ils l’auscultent, l’épient, rencontrent ceux qui le fréquentent. Les axes de travail spécifiques à chaque chercheur sont mis en œuvre lors de ce chantier. L’implantation du chantier : dès l’arrivée des chercheurs, un barnum blanc est implanté sur le lieu investi. QG des chercheurs, lieu de contact et de rendez-vous avec les familiers du lieu, il constitue le repère et la source d’information du chantier. Dans le barnum, les visiteurs trouvent le planning du chantier de recherches et des parcours sensibles, des téléviseurs diffusant des mini-conférences présentant les démarches des chercheurs, les outils de recherche des chercheurs, un endroit spécifique pour déposer leurs contributions (textes, images, questionnaire, fiche-souvenir...). Des panneaux installés aux alentours du site témoignent d’une présence inhabituelle et fournissent des informations : démarche du GREP, présentation des chercheurs, articles de presse… Les rendez-vous : les chercheurs rencontrent les personnes fréquentant le lieu et reçoivent les journalistes lors de conférence de presse. Les radios, télévisions, journaux, informent les habitants du travail du GREP et annoncent les dates et horaires des parcours-promenades. Ils convient au Thé de 17h les personnalités du lieu qui viennent partager leur vision du site et apportent précisions et anecdotes qui enrichissent les recherches. D’autres rendez-vous peuvent être initiés selon le lieu : visite accompagnée en fonction des sujets et des sites abordés, rencontre des habitants sur le marché... Les explorations in situ : les chercheurs du GREP auscultent le site investi sous toutes ses coutures. Partant d’un axe de recherche générique, chacun explore le lieu avec son protocole et sa démarche particulière. Récoltes - d’images, de sons, d’échantillons, de paroles -, observations, mesures, expérimentations avec leurs outils et rencontres avec les personnes qui fréquentent le lieu sont autant d’approches que développent les chercheurs du GREP. Ils construisent peu à peu la forme de leur contribution au parcours-promenade. La réalisation de l’installation : dans les derniers jours du chantier de recherches, les chercheurs procèdent à la matérialisation de leurs recherches sous la forme d’une installation plastique dans le lieu. Cette installation éphémère est ouverte à la promenade durant les deux jours de restitution des recherches, et devient "habitée" lors des parcours avec les chercheurs.

Le parcours-promenade

À l’issue du chantier de recherches, les chercheurs restituent aux visiteurs-expérimentateurs le fruit de leur travail. Cette restitution prend deux formes : une invitation à parcourir seul l’installation plastique et une convocation à un parcours d’environ une heure accompagné des chercheurs du GREP qui mettent les visiteurs-expérimentateurs en situation d’écoute, de sensation, d’ouverture, de curiosité, pour transmettre par le jeu les subtilités de leurs découvertes.

Le GREP s’intéresse également aux monuments religieux et aux lieux de culte patrimoniaux ou historiques. Voir Le GREP Au chevet des cathédrales

 

VOUS AVEZ DU FEU ?

 

Retour sur une résidence longue du GREP #2 à Trélazé, Manufacture des Allumettes  www.vousavezdufeu.org