Tragédie ! Un poème...

  • Fictions urbaines
  • Arts visuels
  • Danse
  • Théâtre
  • Musique live
  • Sujets qui fâchent
Tragédie ! Un poème...

Tragédie ! Un poème...

© Ema Drouin






Poème tragique pour une grande place publique
- 2010 -
“Manifeste pour l'humanisme“

Tragédie ! Un poème… défie les empêchements et interroge l’espoir.

Englués dans un monde sombre et chaotique, des héros de l’ordinaire peu à peu se relèvent.

Attachants et généreux, ils offrent un miroir de la reconquête d’un être ensemble.

Avec :

  • 14 îlots, porteurs chacun d'une création sonore et visuelle spécifique

  • 14 acteurs, performeurs et danseurs

  • et +/- 1000 personnes

En images

Ombres

Sur une place, l’atmosphère invite au recueillement. Le visiteur découvre en marchant dix îlots posés, émergés du sol.

Éclatés, fragmentés, d’une beauté désolée, ils forment un vaste constat du monde. Peu à peu, un à un, des corps - ombres de ceux, de tous ceux -, se dessinent sur les sols, les murs, dans les recoins ; des voix plaintives, des cris stridents, se font entendre… Ils apparaissent. Ils…

Ce sont eux, les nous, les toi et les moi, habitants incertains d’un monde chaotique, misère humaine indécente sortie de terre elle aussi, ils semblent interroger et déconstruisent les îlots bien rangés. D’un point à l’autre de l’espace saisi, tout se transforme et se déploie, se déstructure.

Par-delà, au centre de la place, dans de petites boîtes lumineuses, des vieux sont là qui regardent, un grand feu s’allume et appelle, des chemises rouges forment une grande travée, des vestes prennent l’air… Le son mêlé se déploie, réinvente et redessine la place occupée… Progressivement, les "Héros", chair d’un même corps, se retrouvent au centre de toutes les attentions. Ils portent tous les espoirs.

Différents, complémentaires, indissociables. Dans la puissance de la joie, leur force se décuple. Un choeur tout à coup se dresse, se redresse, se met en marche… À eux tous ils sont un, une entité qui construit une nouvelle identité.

Ema Drouin

Le mythe de la caverne revisité

Le propos narratif est un éclaté, presque un écorché d’un constat du monde que Ema Drouin nous propose de vivre collectivement, sur la place publique.

Construite comme une allégorie, accessible à tous, la proposition invite le public à évoluer librement dans un vaste univers artistique contemporain à ciel ouvert, fait de dix installations plastiques et sonores magistrales, desquelles émergent progressivement quinze artistes comédiens, performeurs, danseurs, chanteurs, un slameur et une contorsionniste, qui proposent avec un mélange d’énergie primitive et beaucoup de douceur des images sidérantes qui entrent en conversation avec le public qu’ils entraînent vers un final frontal, choral et apaisé.

Dominé ou dominant ?

Ces tableaux vivants interrogent notre rapport au pouvoir, à tous les pouvoirs, le sexe, l’argent, la politique, la vieillesse, la mort et posent la question de la solidarité.
Que peut-on faire ensemble ?

Danser sur la musique techno, se mettre tout nu, marcher au pas ? Crier "moi-je, moi-je", faire une farandole ? Chercher des réponses dans des livres intelligents confortablement assis dans notre canapé ? Tout brûler ?
Comme dans le mythe de la caverne revisité, un peu trash, presque punk, ces humains enchaînés et gémissants seraient-ils nous-mêmes et les images proposées, la représentation de la réalité, ou la réalité elle-même ?

Dans un parking souterrain ce serait un fameux polar, au bord d’une rivière ou dans un parc ce serait un drôle de Déjeuner sur l’herbe, sur une place de mairie, sur le parvis d’un théâtre, comme à Malakoff, c’est un manifeste.

Savine Raynaud

La Lettre du Spectacle, n°264 - 17 décembre 2010

Tragédie ! : Quelle diffusion pour un spectacle hors norme ? Yves Pérennou

Aurillac, Chalon dans la rue, et après ? Oeuvre majeure des festivals d'art de la rue de l'été 2010, TRAGÉDIE ! Un poème... (...) hybride entre performance, théâtre et installation mobilise vingt-trois personnes dont quinze comédiens-danseurs, une création musicale en direct, du feu, des lectures philosophiques, de la nudité, l'évocation de massacres... Autant de tableaux saisissants entre lesquels déambulent les spectateurs. (...)

Cassandre Horschamp - n°83, novembre 2010

Constellations et météores, Jean-Jacques Delfour

(...) Ce spectacle n’interroge pas seulement la mémoire, la violence, l’histoire. Il questionne la forme spectaculaire, la présence des corps, la fonction symbolique et son enchâssement dans des formes visuelles, corporelles, fondamentalement équivoques. Voir, c’est risquer de céder à la pulsion scopique ; écouter, c’est ouvrir le champ infini de l’interprétation. (...)

Journal de Chalon - 12 novembre 2009

Un groupe d'intervention prometteur, Laëticia Déchambenoit

Tragédie ! touche à une histoire collective en images et en sensations qui, sans doute aucun, ne manquera pas de bouleverser, interpeller, questionner et surtout donner espoir. Cette création d’envergure, soignée, annonce une présence incontournable sur la prochaine édition du festival, par ses qualités plastiques sensibles et l’implication forte des artistes. (...)

Deuxième Groupe D'intervention
art      -      Réalité      -      Espace Public
Direction artistique Ema Drouin

21 ter boulevard de Stalingrad 92240 Malakoff - FRANCE
Tél : 06 71 17 91 01 - Nous écrire

Newsletter

J’ai lu et j’accepte la Politique de confidentialité