Le garçon qui veillait

  • Fictions urbaines
  • Théâtre
  • Sujets qui fâchent
Le garçon qui veillait

Le garçon qui veillait

© Severine Fernandes






Pièce in situ en 1 acte pour 1 acteur - 2018
Hommage à ceux qui "tiennent" les grilles

Il revient chaque jour ici, sur les traces d’un immeuble disparu. Il dépose sur le sol quelques objets. Tantôt en colère, tantôt refermé sur lui-même, parfois arrogant ou plein de l’humour de ceux pour qui c’est la dernière chance, sa parole nous entraîne dans son monde immobile.

Son regard aiguisé croque en décor de carton-pâte la carte postale urbaine où il évolue malgré lui, entre rêve de rencontre et espoir d’une retrouvaille.

Le garçon qui veillait raconte l’histoire d’un jeune homme confronté à la disparition de ses repères.

Texte et mise en scène

Ema Drouin

Jeu

Geoffrey Dahm


En images

"Face à face avec le rien derrière.
J'ai pas compris pourquoi ils ont pas laissé ce petit bout de mur sur la place.
Laisser un morceau en plein milieu du nouveau quartier ça nous aurait fait plaisir. On y a cru.
On l'aimait, le mur.
Disparition des dessins de Mystic et cie.
J'en ai plein des bouts du mur d'avant, tu veux voir ?
Bref. on s'en fout. C'est la carte postale.
Ca m'a quand même fait drôle quand ils l’ont cassé, le mur
Boom le mur. boom la barre.
Elle me fout le bourdon la vieille."

"Je tape souvent mon poing là. J'me fais mal.
Tu vois. Les bleus.
Disparu...
On nettoie on nettoie.
On frotte on gratte on coupe.
Mais ça disparait jamais.
J'veux dire,
Les blessures."

Deuxième Groupe D'intervention
art      -      Réalité      -      Espace Public
Direction artistique Ema Drouin

21 ter boulevard de Stalingrad 92240 Malakoff - FRANCE
Tél : 06 71 17 91 01 - Nous écrire

Newsletter

J’ai lu et j’accepte la Politique de confidentialité